Archives Mensuelles: février 2016

S02E12 : saison terminée 

Samedi 13 Février 2016

Taux <5 : saison 2 terminée.

Pourtant, ce matin en me rendant dans ce labo alors qu’il faisait encore nuit, j’y croyais vraiment. Dans la salle d’attente, il y avait le concert des enfoirés, et quand je me suis assise, ils ont chanté la chanson : En cloque de Renaud. Il faut croire qu’elle ne m’était pas destinée.

Heureusement, Junior est là.

Il y aura une saison 3, il nous reste 2 embryons à Madrid.

Merci à vous toutes qui avaient croisé les doigts.

Bises.

Publicités

S02E11 : l’attente

vendredi 12 février 2016

J-1 avant le verdict. Cette attente va prendre fin demain en fin de matinée. Nous serons si cette saison 02 se termine ou s’il y aura des épisodes en plus.

Depuis notre retour en France (mercredi), je n’ai pas vraiment eu le temps de me reposer. Avec sa Varicelle, Junior n’a pas pu retourner à la crèche comme prévu et nous avons dû le garder avec nous jeudi et vendredi. Mr Mars est tombé malade et avait donc du mal à s’occuper seul de Junior, j’ai donc dû l’aider. Moi qui pensait passer ces derniers jours de la semaine allongée à me reposer : c’est loupé.

J’ai repris le travail depuis Lundi, j’ai beaucoup de travail et pas trop le temps pour me poser et prendre du temps pour moi. A tel point que des fois j’oublie qu’un début de vie est peut-être en moi. Je culpabilise de ne pas y penser assez souvent.

Quand je me pose pour y penser, pour essayer de visualiser la nidation, il y a toujours un événement extérieur qui me sort de ma méditation. Je culpabilise.

Durant une semaine, on m’avait dit de ne pas porter de choses lourdes. Comment faire pour mettre Junior dans sa poussette ? Les premiers jours, Mr mars, malgré son état, effectuait toutes ces tâches. Mais depuis Lundi, je me retrouve souvent seule avec Junior, alors je dois le porter, et le câliner. Je culpabilise.

Côté symptômes : au début j’ai eu le ventre qui tirait. Puis plus rien. Le soir j’ai tres mal aux seins et je vois quelques veines bleues. J’ai un petit espoir. Mais le matin, quand je me lève, je ne ressens plus rien, je doute. La nuit de mercredi à jeudi, j’ai été réveillée par une crampe au mollet gauche : signe d’une mauvaise vascularisation ? Depuis, je boîte.

Demain je me lèverai aux aurores, je traverserai Paris dans le froid jusqu’à ce labo. Je ferai ma prise de sang. Je retournerai chez moi retrouver Mr Mars et Junior. Et on attendra en famille que le site du labo nous dise notre avenir.

Encore 24 heures à attendre !

S02E10 : Le transfert (enfin)

Mardi 02 Février 2016

Nous avons passés une nuit un peu agitée où Junior s’est réveillé plusieurs fois. Moi j’ai fais des cauchemars, je pensais à nos deux embryons dévitrifiés hier et qui poursuivaient leur évolution dans une boite et non dans mon ventre comme prévu.

La clinique devait nous appeler dès qu’ils avaient les résultats de ma prise de sang d’hier. Nous avons donc attendu toute la matinée dans notre chambre d’hôtel. A 11h00, je les appelle, ils n’ont pas encore les résultats. Les embryons vont bien. Ils doivent me rappeler entre 12:30 et 13:00. On attend, encore, en essayant d’occuper au maximum Junior. Sa varicelle ne lui donne pas trop de fièvre, heureusement. Par contre les boutons sortent un peu partout, et les premiers commencent à se transformer. C’est Mr Mars qui est de corvée de crémage, et il est super patient car Junior n’est pas vraiment un enfant à se laisser faire.

13:15, toujours pas de nouvelles de la clinique. 13:30, je reçoit un mail de leur part me disant qu’ils attendent toujours. Nous aussi on attend. 14:15, ils appellent enfin pour me confirmer que tout est bon, que le transfert peut être fait à 15:00.

J’embrasse Mr Mars et Junior qui ne veut pas dormir et saute dans un taxi. J’arrive à 14:50 à la clinique. Petit SMS à Mr Mars lui signifiant mon arrivée, et on vient me chercher pour m’emmener dans ma chambre et m’annoncer que le médecin est prêt. J’enfile ma tenue super sexy, fait quelques selfies pour immortaliser ce moment, puis la docteur arrive avec le biologiste pour me montrer sur une tablette la photo de notre embryon. Il est magnifique. Elle m’annonce également que le deuxième embryon qui était vitrifié dans la même paillette ne pourra malheureusement pas etre ré-vitrifié car son évolution n’est pas satisfaisante. Nous venons de perdre 1 de nos 4 embryons.

Nous passons dans la salle de transfert, une assistante est là, elle me salue en français. Je m’installe et mes pensées vont vers mes hommes restés à l’hôtel. Je sais que Mr Mars pense à moi. Je caresse la belle bague qu’il m’avait offert pour la naissance de Junior. Il me manque, mais le savoir auprès de junior malade me rassure. Je ferme les yeux pour essayer de savourer au mieux cet instant. Le biologiste arrive, la docteur procède au transfert. Je referme les yeux et j’ai une image de famille de 4 personnes : Junior et sa petite sœur. Là docteur m’annonce que tout c’est bien passé. Le biologiste me souhaite bonne chance après avoir confirmé que le cathéter est bien vide. On me ramène dans la chambre où je dois rester allongée pendant 15 minutes. J’envoie un SMS à Mr Mars pour lui annoncer la bonne nouvelle, il est heureux.

L’assistante vient ensuite me donner le compte-rendu, et la date de la prise de sang : samedi 13 Février. Veille de la Saint-Valentin. Je prend ensuite un taxi pour rentrer à l’hôtel, je m’y endors tellement je suis détendue. Arrivée à l’hôtel, junior fonce dans mes bras, je ne peux pas le porter mais je le serre fort. Mr Mars l’emmène se promener pour que je me repose tranquillement. Ils reviendront 1 heure après, j’ai profité de ce moment pour bien dormir.

Ce soir, nous avons dîné à l’hôtel. Pendant le repas, Mr mars m’a fredonné la même chanson qu’il y a 28 mois : En cloque de Renaud.

Demain, nous rentrons à Paris. Une longue période d’attente avant de savoir si on sera cette belle famille de 4.

S02E09 : Et pourtant, on était prêts 

Lundi 01 Février 2016

Jour du transfert, on était prêts. On devait se lever tranquillement. On devait aller faire quelques courses en famille. On devait prendre le métro pour aller près de la clinique dejeuner. On devait aller à la clinique. On devait prendre Junior en photo devant le logo de la clinique. On devait attendre tous les trois dans la salle de repos avant le transfert. On devait s’éclipser le temps du transfert et laisser junior jouer avec les assistantes. On devait se tenir la main pendant le transfert. On devait retrouver Junior après le transfert. On devait rentrer à l’hôtel en taxi. On devait se reposer jusqu’à Mercredi. On devait reprendre l’avion pour Paris, heureux à l’idée d’agrandir notre petite famille.

Mais voilà, Dame Nature à encore frappé.

Nous avons passé une nuit un peu agité. Nous n’avons pas l’habitude de dormir dans la même chambre que Junior et il était assez agité. Il a même finit sa nuit dans notre lit. J’étais heureuse de le sentir contre moi sachant que durant ces prochains jours je ne pourrais pas le porter dans mes bras. On a traîné un peu au lit, puis quand on a décidé de se lever, je les ai vu, ces 3 petits boutons sur son cou. Ces 3 boutons qui ressemblaient à celui découvert hier sur sa fesse mais qui devait venir de sa l’acidité de sa couche ? J’ai écarté son body et ai vu d’autres boutons sur son corps.ca ressemble à la Varicelle ? Non, pas possible, pas aujourd’hui. On appelle la clinique, ils nous demandent de ne pas l’amener car trop dangereux pour les autres patientes, mais que comme moi je l’ai déjà eu, il n’y a pas de contre indication pour faire le transfert. Je vais devoir y aller seule. On appelle un médecin, il nous confirme notre diagnostic.

Junior à la varicelle !

 Merci Dame Nature pour ce beau cadeau. Franchement, on a la poisse.

J’ai donc pris le taxi seule. Junior dormait dans son petit lit, papa veillait sur lui. Je suis arrivée à la clinique 30 minutes a l’avance. J’ai essayé de me détendre. J’ai une forte responsabilité. Au bout de 45 minutes, on vient me chercher pour m’emmener dans la salle de repos. C’est la même que pour Junior, sauf que je suis seule. J’attend toute seule. Je fais des selfies pour essayer de me détendre. Au bout de 30 tres longues minutes je vois l’assistante entrer avec une drôle de tête. Elle m’annonce que le transfert ne pourra pas se faire aujourd’hui, que le médecin préfère me faire un dépistage de la varicelle et qu’on programme le transfert demain matin après le résultat. Elle me dit d’attendre 5 minutes la confirmation du labo pour faire le test ce soir. J’attend 40 minutes, seule dans cette pièce que je fini par haïr. Quand elle revient, j’ai perdu mon sourire, j’ai les yeux rouges. Je vois le médecin, elle me ré-explique pourquoi elle a pris cette décision. Je veux en finir, je veux partir, rentrer auprès de mes hommes. On me fait la prise de sang. Dans le hall, je sens un liquide sur mes doigts : du sang. Mon bras est plein de sang. On m’assoit et on me nettoie sur un fauteuil de l’accueil. Le chauffeur de taxi qui me ramène à l’hôtel est digne d’un chauffeur parisien. J’arrive dans la chambre, mes hommes sont partis faire un petit tour. Je m’effondre, je relâche cette pression avant qu’ils ne rentrent, je veux que mon fils voit une belle maman.

Voilà, on attend demain le coup de téléphone de la clinique m’annonçant si je suis immunisée ou non. Junior quant à lui supporte pour le moment ses boutons. Il fait 20°C ici, j’espère que ce beau temps minimisera cette Varicelle.

On était prêt pourtant.