Archives Mensuelles: novembre 2015

S02E03 : État des lieux

Mardi 17 Novembre 2015 :

Alors que la France pleure, moi je continue mon combat égoïstement pour pouvoir donner à nouveau la vie. Mais avec cette boule au ventre…

J4 : échographie endovaginale. J’avais oublié la sensation que provoquait une sonde endovaginale ! Cela faisait environ 20 mois que je n’avais pas eu à subir cette intrusion. Je suis donc retournée dans ce centre près de l’opéra. La femme qui m’a reçue à été très douce. Et je ne lui ai pas donné trop de travail pour compter mes follicules : 1 de 12 cm à gauche et 1 de 6 cm à droite.

L’examen s’est bien passé, mais en revoyant mon dedans de moi s’afficher sur le mur en face de moi, je suis revenue dans ce passé où j’avançais en m’accrochant pour ne pas tomber sur ce chemin chaotique, où mes larmes coulaient trop fréquemment. J’ai eu l’impression que c’était hier. Aurais-je autant de force pour ce nouveau parcours ?

En tout cas, Junior a bien rangé sa « chambre » avant sa naissance, tout semble en ordre. Le ProfessOr doit faire l’inspection en profondeur Mardi 01 Décembre via une hysteroscopie. Le quai de la gare me semble si loin. 

En attendant je vais surveiller la tignasse blonde de Junior car les poux sont arrivés à la crèche 😦

Publicités

S02E02 : Allo Madrid ?

Mercredi 11 Novembre 2015

Aujourd’hui nous avons pu avoir la gentille docteur de Madrid au téléphone pour confirmer notre souhait de faire un transfert d’un de nos embryons en Janvier 2016.

Elle nous a appelé à 15:00. Le rdv téléphonique était prévu à 11:00, je ne vous détaille donc pas mon état de stress en attendant le coup de fil (heureusement Junior a détendu l’atmosphère, Cf fin de cet article). J’ai même demandé à Mr Mars de m’appeler pour vérifier que mon portable fonctionnait bien. A 13:30, j’ai envoyé un mail à la coordinatrice. A 13:40, coup de fil de la coordinatrice s’excusant de cette absence de communication due à une urgence occupant le médecin. A 15:00, nouvelles excuses du médecin et a 16:00 nouvelles excuses par mail. Ça fait plaisir de voir qu’on prend en compte notre bien être.

Lors de notre échange, nous avons pu discuter sur le déroulement du transfert, après avoir pris des nouvelles de Junior contrairement au ProfessOr, et cette petite intention fait plaisir. La première question était sur la date : janvier mais pas de date précise, donc inutile de me mettre sous pilule (cool). Par contre, je me suis trouvée bête quand elle m’a demandé la date de mes dernières règles : « Heu, je ne sais pas ». Ben oui, après 4 années à noter mes J1, compter jusqu’à 14, puis 28…. depuis la naissance de junior, je ne compte plus rien. Dame nature vient quand elle veut. Bon, ma non-réponse ne semblait pas lui poser problème, elle a rigolé et m’a dit de la prévenir pour mon prochain J1.

Nous avons 4 embryons (2 J5 et 2 J6), nous lui avons annoncé notre souhait de ne transférer qu’un seul embryon. Elle nous a dit qu’elle était obligée de décongeler les 2 embryons en même temps car ils étaient dans la même paillette, puis recongelerait l’embryon non transféré. Je n’aime pas trop cette manipulation mais nous n’avons pas le choix. J’ai 41 ans, un super Junior, je ne veux pas prendre le risque d’avoir des jumeaux.

Concernant le protocole, je dois faire tous les examens avec mon ProfessOr (echo pelvienne, hysteroscopie, mammographie, hormonologie, sérologie, électrocardiogramme, frottis), Mr mars doit faire une sérologie. On lui envoie par mail nos résultats. Pour la préparation de mon endomètre, elle préfère laisser au ProfessOr cette partie, elle lui fait confiance. Cool, j’espère que cela flattera son ego et me suivra avec un peu plus d’attention.

Voilà, j’attend mon prochain J1 pour commencer physiquement cette préparation. 
Et pendant ce temps, Junior a fêté ses 17 mois aujourd’hui. Et pour me détendre, il m’a fait la joie de venir vers moi en marchant ! Ses premiers pas sont encore chancelants mais qu’il est fier (et moi encore plus).

En route sur cette nouvelle route avec Mr Mars et Junior marchant à mes côtés.

S02E01 : le ProfessOr

Lundi 09 Novembre 2015

Le premier épisode de la saison 2 des aventures de Marinette en PMA.

Me revoilà à traverser Paris avec la boule au ventre. Peur d’arriver en retard, peur de ces retrouvailles avec le ProfessOr, peur des reproches sur l’absence de suivi gynéco depuis la naissance, peur d’oublier de lui poser toutes les questions. 

J’ai perdu mes réflexes. Quels documents apporter ? Je me sens nue sans mon gros classeur PMA. Mais voilà, nouvelle saison, nouveau classeur, et ce classeur je vais le commencer aujourd’hui, en espérant qu’il ne grossisse pas de trop.

Le stress de ces retrouvailles me fait perdre tous mes repères : quel métro ? Quelle station ? Combien de temps pour y aller ? Du coup, me voilà 1 heure en avance à boire un Thé dans un café à côté du cabinet.

Quel beau début pour cette nouvelle saison : le spectateur voit une femme stressée dans un métro, puis qui attend dans un café. Pas une parole, pas de narrateur. Qu’attend-elle ? Pourquoi semble-t-elle si stressée ?

Puis on la voit pousser les portes du cabinet, se présenter aux secrétaires. 

Me reconnaissent-elles ? Je n’en ai pas l’impression, l’accueil est froid, professionnel. Se rendre dans cette salle d’attente, lieu de nombreux souvenirs d’espoir, d’angoisse et de bonheur. De nouveau, me voilà à dévisager discrètement ces femmes autour de moi. Quel est leur parcours ? Sont-elles là pour leur premier ? Sont-elles enceintes ? Je reconnais les gros classeurs qu’elles essaient de cacher dans un sac. Sur ce blog, je prône l’échange, la solodarité, l’entraide. Mais IRL je n’ose pas. Nous resterons donc sans dire un mot, sans même oser se regarder. Et pourtant j’ai envie de leur murmurer qu’il faut persévérer.
Après 30 minutes d’attente, j’entend mon nom. Je sursaute, fais tomber mon magazine et me dépêche pour ne pas faire attendre le ProfessOr. Me voilà face à lui, il doit relire mon dossier pour se souvenir de moi. J’avais eu la chance pour Junior de ne pas avoir dû faire un long parcours avec lui.

Je suis restée 5 minutes pour ressortir avec une pile d’ordonnances. Un peu frustrée de ne pas avoir pu plus discuter avec lui. Mais discuter de quoi ? Je le reverrais pour l’hystéro lors de mon prochain cycle.

La femme ressort du cabinet. Elle semble perplexe, perdue, mais elle se dépêche pour prendre le métro, puis le RER : elle doit aller chercher son fils à la crèche.

Épisode 2 : mercredi 11/11. Entretien téléphonique avec la maman des fées à Madrid.