Archives Mensuelles: octobre 2014

4 mois – suite (les vaccins, la diversification)

Vendredi 17 Octobre 2014
Visite des 4 mois, et vaccins

Pour cette visite, j’avais posé ma journée pour être avec junior. Nous sommes allé à ce rendez-vous avec un peu d’appréhension de mon côté, car l’image de Junior hurlant de douleur lors des vaccins du 2ème mois me hante toujours. Bon, normalement cette fois je ne devrais pas faire une montée de lait suivie d’un engorgement.

Pour cette visite, nous avions décidé d’aller voir un pédiatre de ville et non celui de la PMI. Le pédiatre que nous avions été voir alors que Junior avait 15 jours pour une petite visite de contrôle (et pour analyser ce pédiatre, voir s’il était bien ou non).
J’avais donc l’image d’un homme souriant, et quand nous sommes rentrés dans son cabinet, cette image était intacte. Cet homme semble être toujours de bonne humeur, toujours souriant, peut-être trop ? Est-il capable de comprendre mes angoisses ?
Quand je lui parle des difficultés de Junior à finir ses biberons, ses torsions en arrière pendant le biberon avec une grimace, ses régurgitations, sa petite toux après le biberon, ses rots qui ne viennent pas toujours, sa réponse a été : « il veut manger à la cuiller ce petit bonhomme ».
Je vous laisse imaginer ma réaction ! Interloquée, je suis restée bouche bée. Quoi, il ne l’examine pas, ne me pose pas plus de questions pour essayer d’avoir plus d’infos ? Pour les régurgitations, il me répond qu’à 4 mois, les bébés ont un pic de régurgitations causées par le début de leur activité de retournement, donc c’est normal et cela va passer. Il me prescrit quand même du Gaviscon nourrisson à donner après les biberons.
Je me sens bête, je suis en train de passer pour une maman angoissée. Ce manque d’écoute me pèse un peu, et me rassure également car il semble lui ne pas être inquiet et comme c’est lui le professionnel, il doit avoir raison. Pourquoi cette méfiance envers le corps médical ? Ha oui, la PMA et mon mauvais suivi.

Et voilà comment je me suis retrouvée à parler diversification avec ce pédiatre. Enfin, parler de mon côté, car lui disons qu’il rigolait, mais comment fait-il ? Je pense que quand Junior sera plus grand, il l’adorera car il est vraiment sympathique, mais la il discutait avec une maman et non un enfant !
4 mois, je trouve ça un peu tôt pour commencer la diversification, mais il faut bien commencer un jour. Donc la consigne et de lui donner 1 ou 2 cuiller de purée de légumes par jour, sans diminuer les doses de biberon. Changer de légume tous les jours, avant il parait qu’on préconisait de garder le même légume toute la semaine. On va donc commencer dans 1 semaine, car là, Junior vient d’avoir son vaccin et on ne vas pas tout cumuler.

Son vaccin, c’est au moment de faire les piqûres à Junior que je me suis rendue compte que ce pédiatre est très professionnel. Contrairement à la pédiatre de la PMI qui avait piqué Junior à ses 2 mois et qui l’avait fait hurler de douleur, là on peut dire que la technique est super : je portais Junior contre moi, et le pédiatre s’est contorsionné pour piquer Junior sur les cuisses. Il a à peine senti la piqûre, ou alors ce sont les patchs anesthésiants qui ont été très efficaces, mais moi j’ai adoré pouvoir le câliner et le rassurer, lui montrer que sa maman était là.

Une fois le vaccin administré, les mesures prises (70 cm, 7,160kg : Junior est toujours au dessus des courbes), je paie, et là le temps de ranger toutes mes affaires, le pédiatre était déjà parti chercher la patiente suivante qui est rentrée dans le cabinet pendant que je remettais Junior dans sa poussette. J’ai eu l’impression de me faire chasser du cabinet. Je ne sais pas combien de temps s’était écoulé, mais apparemment le pédiatre avait pris du retard sur ses consultations. Il m’a quand même expliqué les effets secondaires possibles du vaccins avant que je parte. Junior risque d’être grincheux, et s’il fait de la fièvre, ne lui donner du doliprane que si cela l’empêche de manger et dormir, qu’il fallait éviter de lui donner du doliprane car cela ralentissait la montée des anti-corps.

Junior a donc été grognon Vendredi soir, n’a pas beaucoup bu, mais a passé une bonne nuit. Il a donc été inutile de lui donner du Doliprane, cool car je ne suis pas pro-médicament. Le Gaviscon par contre, je le lui donne et il ne semble pas trop l’apprécier, à voir sur la durée si c’est efficace, sinon on essaiera de changer son lait pour passer à un lait épaissi.

Prochaine étape : début de la diversification.
J’aimerais faire moi même les petits pots de légumes bio, mais mes talents de cuisinière sont tels que je préfère acheter le robot miracle pour cela. Le thermomix me plait bien, mais c’est en vente directe seulement. Tous les avis sur ce robot et sur d’autres sont donc les bienvenus.

4 mois

Samedi 11 Octobre 2014
Junior a 4 mois. Déjà !

Il grandit vite, quand je le regarde, je vois maintenant un beau petit garçon et de moins en moins un bébé. On a RDV la semaine prochaine avec le pédiatre pour ses rappels vaccins, et voir si tout va bien.
La pesée et la mesure de la taille, j’adore car ce sont pour moi les indicateurs d’évolution de mon petit bout.
Oui, je remarque qu’il grandit par rapport à ses vêtements, je dois maintenant l’habiller en 9 mois avec un petit revers en bas du pantalon quand même. Sauf que le 9 mois n’est pas une taille standard dans la plupart des magasins. Comment font les autres mamans pour habiller leur petit entre 68cm (6 mois) et le 74cm (12 mois) ?
À côté de ce petit problème vestimentaire, Junior a un petit problème de régurgitations. En fait, il ne fait pas toujours son rot après son biberon, et comme il ne veut plus rester tranquille sur son tapis, il se met sur le ventre et cela provoque des régurgitations :-(. Je verrais ce que le pédiatre dira, s’il faut s’inquiéter ou non.

À la crèche, tout se passe bien. Les auxiliaires de puériculture nous disent qu’il est très éveillé, il sourit souvent, s’intéresse à tout, est attentif quand elles lui chantent une chanson, s’entend bien avec les autres bébés, et moi je suis fière de mon fiston ! Bon il y a toujours un petit problème pour lui donner le biberon. Nous avons fournit à la crèche 2 biberons M*M avec une tétine ergonomique pour faciliter le repas, mais même avec ça, Junior met beaucoup de temps à boire son biberon (40min), et il a besoin de faire une pause pour se reposer et faire un rot (quand il sort). J’aimerais être une petite souris pour voir comment les auxiliaires font, sont-elles patientes ?
Pour le moment, quand je le dépose le matin, Junior ne semble pas être triste, il sourit, donc je suis rassurée et me dit qu’il y est bien. Ils ne sont encore que 4 bébés pour 4 puéricultrice, le luxe, mais dès la semaine prochaine, 2 nouveaux bébés vont faire leur semaine d’adaptation. En tout, ils devraient être 12, c’est beaucoup, et nous avons la chance d’avoir fait notre adaptation plus tôt, Junior a eu le temps de bien s’habituer dans un environnement calme.
Je reste persuadée que c’est la meilleure solution pour nous, notre crèche respecte vraiment le rythme de l’enfant. Il est allongé sur le tapis le plus souvent possible, du coup, il arrive maintenant à se retourner tout seul et libérer son bras. Il attrape bien les différents jouets. Prochaine étape : le 4 pattes ? Pour le sommeil et le repas, il n’y a pas d’horaires fixes, c’est selon le rythme de l’enfant, et comme chaque bébé a son propre rythme, normal ils n’ont pas le même âge, ne se sont pas levés à la même heure, du coup, moi je trouve ça super de ne pas forcer les bébés à dormir ou manger quand ils ne le veulent pas.
Mon bébé grandit à vue d’œil, c’est impressionnant !

De mon côté, le retour au boulot (accompagné du retour de couche !) se passe bien. Les 2 premières semaines ont été difficiles : ne plus voir Junior toute la journée, reprendre le RER, essayer d’être concentré sur les projets, essayer d’assimiler tout ce qui c’est passé pendant mes 5 mois d’absence. J’avoue que j’avais la tête ailleurs en me disant continuellement : »mais qu’est-ce-que je fais ici ? ». La 3ème semaine, je suis de nouveau opérationnelle. C’est dingue, des fois j’ai l’impression que je ne me suis jamais absentée. Heureusement, les photos de Junior sur mon portable m’aident à tenir. En parlant photo, avec le papa nous avons un petit rituel : je prend Junior chaque matin en photo avant de partir à la crèche et la lui envois par SMS. Et le soir, il fait de même en rentrant de la crèche. Je vous assure que recevoir une photo de son petit bout quand on attend le RER ça aide à relativiser, mais par contre, on est encore plus pressée de rentrer chez nous.

Le soir, c’est toujours la course pour essayer de profiter au maximum de lui : jeux, bain, biberon, dodo à 20:00 – 20:30. Dès qu’il est couché, nous pouvons nous retrouver tous les deux avec le papa pour dîner en amoureux. C’est important de conserver des moments pour le couple, même si on est fatigué. Mais on ne se plaint pas, nous passons pour le moment de très bonnes nuits car Junior ne se réveille qu’au matin, enfin, on le réveille à 7:00 le matin. Et le week-end, on le laisse dormir (et il nous laisse aussi dormir) jusqu’à 8:30. Notre rituel le samedi et dimanche matin : je vais le chercher et l’amène dans notre lit, il est super heureux d’être avec son papa et sa maman dans le grand lit. On reste comme ça 30 min, puis l’un de nous va lui donner son biberon.

Voilà, nous avons trouvé notre rythme, nous sommes émerveillés devant notre Junior. Nous sommes conscients de la chance que nous avons.

4 mois que nous vivons à 3.
4 mois que nous sommes une famille.
Je garde mon esprit de PMette, je me dis que cela ne peut pas durer ainsi, que dame nature va nous faire payer ses 4 mois de bonheur. Alors, en attendant, je profite de mon Junior le plus possible.

Je suis désolée si mon article a peiné les PMettes en attente, j’espère néanmoins que mon témoignage apporte de l’espoir, il ne faut rien lâcher.

BAMP pour l’égalité de TOUTES les FAMILLES

Association de patients de l'AMP et de personnes infertiles.

Cette semaine nous avons donc adressé ce document à différents médias :  « Nous vous adressons une lettre ouverte : « Pour nos enfants », que nous aimerions voir publiée dans un de vos médias, pour que la voix des patients de l’assistance médicale à la procréation (AMP) soit entendue, lors de la manifestation des « anti-pma » du 5 octobre 2014. Nous espérons que votre équipe sera attentive à ne pas faire entendre qu’un seul point de vue sur la famille. »

LOGOOFFICIEL1

« En ce jour, de manifestation, pour une « certaine » famille IDÉALE qui ne ressemblerait qu’à la vôtre, notre association de patients et d’ex-patients de l’Assistance Médicale à la Procréation voulait apporter son point de vue sur votre action.
Car malgré vos tentatives de discours soi-disant positif, ce sont bien des mots CONTRE que nous entendons.
Contre les familles qui se constituent suite à un recours à l’Assistance Médicale à la…

View original post 617 mots de plus