Adaptation à la crèche – Jour 3

Mercredi 17 Septembre 2014
Premières séparations.

Étonnement je ne suis pas angoissée. Jusqu’ici tout s’est bien passé à la crèche, Junior semble s’y plaire.
Donc la préparation du matin a encore été optimisée car à partir de la semaine suivante et le retour au boulot, il faudra déposer Junior non pas à 9h30, mais à 8h30, donc un grand besoin d’optimisation est nécessaire. Je donne le biberon de Junior alors qu’il est encore en pyjama. Moi je continue à prendre ma douche avant de le lever et m’habiller après le biberon car pas trop envie de sentir le lait caillé toute la journée. Et je prépare la veille nos tenues respectives pour éviter les longs moments de solitude devant les armoires.

Donc, durant la petite heure du matin, je me suis absentée 15 minutes. En me levant pour partir, j’ai observé Junior sur son tapis, il se tortillait dans tous les sens pour essayer de se mettre sur le ventre. Je me suis penchée sur lui, fait un gros bisous et me suis éclipsée. À mon grand étonnement, aucune larme n’est montée, par contre, j’ai gravé ce moment dans ma mémoire pour m’en souvenir très longtemps car c’est un moment très important à mon sens : le début de l’indépendance de Junior.
Pendant ma petite escapade, j’ai pu aller prendre RDV chez le coiffeur pour samedi, car il ne faut pas oublier que je retourne au bureau et déjà que je n’ai pas perdu tous mes kilos alors le minimum est d’y retourner avec de beaux cheveux.
Lorsque je suis revenue à la crèche, Junior était toujours sur son tapis, toujours à gigoter. Elles m’ont dit qu’il ne m’avait pas cherché, qu’elles l’avait pris dans leur bras pour faire connaissance, que tout s’était bien passé. Beaucoup de mères auraient été peinées de voir qu’on n’a pas manqué à son bébé, moi, j’étais contente de voir que Junior se sens tellement bien à la crèche qu’il n’a pas remarqué mon absence.

L’après-midi, la séparation est d’1 heure complète avec le goûter donné par une auxiliaire de puériculture. Comme le matin, laisser Junior n’a pas été trop compliqué car il avait retrouvé son tapis près de la fenêtre, et commençait à gigoter. Gros bisous, et je m’éclipse.
À mon retour, Junior est en train d’être changé car il a bu son biberon comme un cochon 😉 et la bonne nouvelle, c’est qu’il a bu le biberon de la crèche ! Ouf, pas besoin d’emmener nos biberons ni notre propre lait. Du coup, on finit la boîte en cours à la maison et on change pour le même lait que la crèche. L’heure s’est apparemment très bien passée, l’auxiliaire de puériculture m’a dit qu’il avait été adorable, souriant, pas de pleurs. Elle n’en revient pas du niveau d’éveil de Junior, car dès qu’elle l’a posé sur la table à langer, il a tout de suite vu les miroirs au plafond et à sourit. Peu d’enfants les remarquent apparemment, du coup, j’étais une maman super fière de son bébé 😉

Retour à l’appart, je couche Junior qui semble très fatigué, il s’endort aussitôt. Par contre, à son réveil, il hurle de faim ! Étrange, cela ne fait que 3 heures qu’il a bu son dernier biberon. Le lait de la crèche serait-il moins nourrissant que le notre ? Il boit d’une traite son biberon. Le couché du soir est lui aussi différent qu’à l’habitude : il est ennervé, pleure. On est obligé de rester un peu avec lui et lui donner une tétine pour le calmer.

À voir si c’est exceptionnel ou non….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :