Archives Mensuelles: septembre 2013

2ème PDS : Taux à 341 ! + [EDIT : Dedicace à Mr Mars]

Je suis rassurée, le taux a bien augmenté : 97 – 341.

Qu’en pensez-vous ?

Je viens d’avoir le résultat au bureau (heureusement ma petite équipe de Geek était à la pause café). Je retiens mes larmes.

Je pense beaucoup à vous, j’espère que je ne vous blesse pas avec cette annonce. Vous êtes si gentilles avec moi, vous m’avez toujours soutenue et avez été si heureuses pour moi Mercredi.

Rien n’est gagné, je reste prudente, mais je savoure aussi cette bonne nouvelle, nous allons pouvoir profiter de notre prochain week-end, et on verra la prochaine étape.

Step by Step

[EDIT : dédicace à Mr Mars] – La petite chanson qu’il me fredonne tous les jours (plusieurs fois par jour) depuis le transfert.

PDS+ : 97

Cet article je l’ai commencé dans la salle d’attente du labo.

Levée à 5:30, après une nuit assez agitée. J’essayais d’imaginer les 2 cas, comment je réagirais. Comment j’allais annoncer le résultat par SMS à Mr Mars qui est au boulot. Comment annoncer un échec ou une bonne nouvelle ? Être loin de lui m’angoisse.
J’ai posé ma journée, je veux la consacrer à ce résultat, je ne veux pas mélanger les problèmes du boulot, je veux être dans ma bulle.

Alors pourquoi se lever aussi tôt ?
Pour faire le trajet avec Mr Mars, traverser tout Paris pour me rendre dans LE labo. Celui qui donne les résultats en 3 heures sur leur site internet.

Je suis arrivée à 8h00, la salle est bondée, pas grave, j’ai tout mon temps, je ne vais pas travailler après.
Je dois prendre mon ticket : dosage hormonaux ou femme enceinte ?
Ticket H229 : dosages hormonaux. Je souris en voyant le chiffre 29, notre chiffre commun avec Mr Mars, notre jour de naissance.
Arrive mon tour, je dois payer 1€. Pourquoi ? Je ne pose même pas la question, je paie.
Pour la prise de sang, j’apprend que j’ai une veine qui a la bougeotte, c’est bien la première fois qu’on me le dit. L’infirmière a du mal à me piquer, la veine ne se laisse pas faire. Mon corps refuse cette prise de sang ? Je la devine trifouiller dans mon bras, je n’ai pas mal, je ne ressens rien, je suis ailleurs. Elle s’excuse, je souris.

8h30, je suis sortie, résultats dans 3 heures (= 11h30) sur leur site.
Me voilà dans le RER continuant la rédaction de cet article. Comment vais-je annoncer le résultat à mon homme ?
C’est positif, taux = x.
C’est négatif. À ce soir.
J’ai hâte de rentrer chez moi, m’allonger sur notre canapé avec mon plaid sur moi.

9h30, arrivée chez moi. Je pleure.
Je ne sais pas pourquoi ? Le stress ? Pourtant je ne me sens pas stressée, juste triste.
Encore 2 heures à attendre, je vais faire une petite sieste. Cet après-midi, j’ai RDV avec une fille de l’association Maia pour lui donner ma boîte de Puregon qui me restait de la FIV ratée de Mai.
Je me connecte sur le site du labo. Mon dossier du jour est déjà enregistré, je clique au cas où. Non les résultats ne sont pas là.
Je n’arrive pas a dormir, je vais parcourir la blogosphère.

11h30, le résultat est là.
Je tremble en cliquant sur l’icône. Et puis je vois ce chiffre : 97.
Est-ce un bon chiffre ? Je le trouve un peu petit, par rapport à Biscotte.
SMS envoyé à Mr Mars, les larmes coulent.
Mail à la clinique envoyé : j’attend leur retour sur la suite.

Merci à toutes pour votre soutien et vos doigts croisés.

J-4 : l’attente angoissante.

11 jours que les embryons ont commencés leur développement.
6 jours que je les couve, ces 2 embryons issus de la rencontre des gamètes de Mr Mars avec ceux de cette merveilleuse femme blonde aux yeux bleus.
Sont-ils encore là ?

Cette attente est angoissante.

Depuis le transfert, avec Mr Mars nous commençons beaucoup de phrases par « si ça fonctionne… » et on se projète vers cet avenir tant espéré. Je suis ravie de ces discussions, j’adore les projets que l’on fait ensemble, nous sommes souvent d’accord sur chaque point. La vie semble si merveilleuse, devenir parent, et partir de la région parisienne élever notre (nos) enfant(s) dans le sud de la France.
Mais, si ça ne fonctionne pas cette fois-ci ? Oui, il y a nos 4 embryons qui nous attendent à Madrid. Mais cet échec alors que le développement des embryons se passait bien, cet échec d’implantation dans MON utérus, je me sentirais forcément fautive. Mr Mars essaie de me rassurer en me disant qu’il ne faut pas que je culpabilise si on nous annonce l’échec de cette tentative, que j’ai fait tout ce qu’il faut pour bien couver ces petits embryons. Je sais que cet échec le touchera énormément, je devrais être forte pour ne pas m’effondrer, nous devrons être forts pour surmonter cette épreuve et trouver la force de repartir à Madrid.

Je résiste à l’envie d’aller acheter un TG à la pharmacie, heureusement que je n’en ai pas au fond d’un tiroir. Par contre, j’avoue honteusement avoir cherché sous Google des infos sur les symptômes que je devrais ressentir. Ces jours de repos sont bénéfiques du côté de mon corps, mais côté tête c’est un peu l’inverse, vivement que je reprenne mon travail pour m’occuper l’esprit.

Voilà, cet article est un peu brouillon, désolée, j’avais besoin d’écrire noir sur blanc mon ressenti actuel.

Encore 4 jours !

20130921-122720.jpg

Retour en France

L’escapade Madrilène est terminée. Nous sommes rentrés hier soir sous le ciel pluvieux parisien alors que nous avions quittés Madrid sous un beau ciel bleu et 31°C. Le vol s’est bien passé, pas trop de perturbations. Par contre, la mise en place de l’utro dans les toilettes de l’aéroport je vous le déconseille !

Depuis le transfert Dimanche matin, notre séjour a changé de rythme. Nous sommes restés à l’hôtel toute l’après-midi post-transfert où j’ai dormi pratiquement tout le temps. Petite sortie le soir au bar à Tapas en bas de l’hôtel.
Le lendemain, journée également calme avec petite sortie de 2-3 heures pour finaliser nos cadeaux souvenirs, mais j’étais rapidement fatiguée avec une petite douleur dans le bas du ventre.
Nous avons eu des nouvelles de nos 4 embryons restants : 2 ont pu être vitrifiés !
Cela nous fait un très bon cycle d’après la doctoresse :
– 2 blastocystes transférés
– 2 blastocystes J5 vitrifiés
– 2 blastocystes J6 vitrifiés

20130918-123829.jpg
1 de nos 2 blastocystes transféré dimanche. C’est motivant de pouvoir visualiser l’embryon.

Mr Mars est super attentionné avec moi, il a porté seul notre valise et notre petite valise cabine, et il va faire les courses cet après-midi tout seul. Il ne veut pas que je porte la moindre chose et me demande de me reposer tout le temps.
Il est temps de vous le présenter :

20130918-125823.jpg
5 minutes avant le transfert, le stress ? Non, par contre le fou rire, oui.

Sinon, côté symptômes, j’ai quelques douleurs en bas du ventre et depuis ce matin la poitrine légèrement douloureuse. Je ne me focalise pas trop sur ces signes qui peuvent être seulement dus aux hormones. J’attend patiemment (pour le moment) la prise de sang Mercredi 25.
Avant le transfert, j’avais décidé de faire un TG la veille de la prise de sang (celui qui écrit le mot enceinte et pas la deuxième barre), mais j’ai changé d’avis (pour le moment).

Voilà, je couve gentiment, je ne reprend le travail que Lundi prochain, en attendant : REPOS !

Merci a toutes pour vos gentils mots, je suis très touchée par votre soutien, je ne peux malheureusement pas répondre à tous vos messages, mais sachez que je pense à vous toutes.

Madrid #6 : Le transfert

Dimanche 15 Septembre

Après plus de 4 ans d’essais, j’ai enfin la chance de sentir que je peux porter la vie.
Le transfert de 2 beaux blastocystes a eu lieu ce matin.

Réveil à 7h00 après une nuit assez bonne, je ne réalise pas vraiment ce qui va se passer, je suis sur un petit nuage, je me laisse porter. Je met un ovule d’Utrogestan et bois mes 2 verres d’eau pour remplir ma vessie.
Nous quittons l’hôtel à 9h00 pour nous rendre à la clinique en métro. Je suis toujours dans un état second, j’avance machinalement, je ne veux pas trop penser à ce qui va se passer de peur de stresser. J’avance vers l’inconnu.
Nous arrivons tranquillement à la clinique un peu avant 10h00, nous sommes détendus, nous plaisantons, rigolons de tout. Nous prenons quelques photos pour immortaliser cet instant.
On vient nous chercher, on nous conduit dans une petite salle, blanche, avec un canapé moelleux, un lit et un cabinet de toilette. On nous remet nos charlottes et autres blouses. On s’habille et commençons une petit séance photos délirantes en attendant la doctoresse (j’ai de plus en plus de mal à retenir mes 2 verres d’eau).
La doctoresse arrive, elle est joyeuse, me fait la bise et nous montre les photos de nos 2 blastocystes en nous expliquant chaque détail. Elle nous annonce que 2 autres blastocystes seront vitrifiés aujourd’hui et qu’il en reste encore 4 dont ils attendent le J6 pour les vitrifier ou non.

Arrive le moment du transfert, je m’installe, Mr Mars s’installe sur un petit tabouret derrière moi, je ne peux pas le regarder car avec sa charlotte sur la tête je ris trop. Une jeune médecin espagnol très douce effectue les manipulations et met en place le cathéter pendant que la doctoresse fait le suivi échographique. Quand tout est prêt, un biologiste arrive avec nos 2 embryons et le transfert est effectué. La doctoresse nous montre sur l’écran l’endroit où ils ont déposés les embryons dans mon utérus, et nous donne le cliché.
Je reste 5 minutes allongée, le temps qu’elle rédige le compte-rendu total de cette FIV DO. Elle reviens avec une belle pochette contenant tous les éléments de cette FIV (nous apprenons que notre donneuse mesure 1m70, 1 cm de plus que moi), et les instructions pour les prochains jours.

Prise de sang prévue le 25 Septembre.

Nous regagnons notre petite pièce blanche où une petite collation est disponible, je ne réalise pas vraiment, nous sommes heureux, nous sommes sur un petit nuage, nous rions encore (enfin moi j’essaie de me contenir de peu de les expulser, même si c’est peu probable).

Nous prenons un taxi pour rentrer à l’hôtel, et le programme de cette journée est repos.

Je suis ravie d’avoir vue la doctoresse, elle est vraiment géniale, mais je vous avoue que je ne serais pas déçue si je ne devais jamais la revoir.

Retour en France Mardi Soir, nous ne voulions pas prendre l’avion juste après le transfert.
10 jours à patienter.

Madrid #5

Nous avons toujours nos 9 embryons !
Même si la clinique nous a prévenue que certains étaient un peu plus lents, ils sont très confiant sur le fait qu’on pourra transférer 2 beaux blastocytes dimanche.

Donc, transfert dimanche à 10 heures, avec la doctoresse qui sera tout juste rentrée de vacances, et la revoir me réjouie, j’ai une grande confiance en elle.

Voilà, demain pas de nouvelles de nos embryons, car ils ne les regardent pas en J4, nous allons pouvoir jouer les touristes toute la journée.

Nous sommes ravis d’avoir réservé un hôtel en plein centre ville car avec l’utrogestan à prendre toutes les 8 heures, c’est pas évident. Là, je le prend à 6h00 (le réveil est un peu dur, mais je me rendors après), ensuite, on rentre à l’hôtel pour 14h00, je reste allongée 15 minutes avant de repartir, et le soir, le dernier ovule est mis à 22h00 lorsqu’on rentre du resto. Pas de sortie trop tard, nous sommes crevés par les visites des rues madrilènes à pieds.

Encore 1 journée a profiter des bonnes Tapas, à partir de Dimanche, je devrais faire un peu plus attention à mes menus, j’ai déjà écarté tout alcool, et pourtant la sangria semble délicieuse et approuvée par Mr Mars.

Dans 2 jours, je serais enfin en mode couvade pour la première fois de ma vie, j’ai encore un peu de mal à réaliser.

Bisous à vous toutes, je lis tous vos commentaires qui me vont droit au coeur.

Madrid #4

Il nous 9 embryons de bonne qualité.
Il a donc fallu faire LE choix :
– atteindre le stade blasto et risquer de ne plus en avoir à vitrifier
– faire le transfert demain à J3 et pouvoir en vitrifier le maximum.

Choix cornélien !

Depuis le début, nous voulions transférer 2 blastocystes, mais au moment du choix définitif, les doutes se sont emparés de nous
Les biologistes de la clinique sont confiants sur la qualité de nos embryons pour qu’au moins 2 atteignent le stade blastocyste, mais ne peuvent par contre pas nous garantir qu’on pourra en vitrifier.

Le professOr m’avait dit que transférer un blastocyste c’était mieux, si le nombre d’embryons était suffisant. Nous avons 9 embryons, de bonne qualité, du coup nous avons choisis de transférer 2 blastocystes dimanche matin.

Voilà, le choix est fait, on peut continuer à jouer les touristes jusqu’à Dimanche. Nous aurons un nouvel état d’avancement demain matin sur l’évolution des embryons.

Bisous à toutes, et merci encore pour vos pensées et vos doigts croisés.